Création d’une liaison douce quartier de la Noé

Une nouvelle voie douce est en cours d’achèvement au cœur du quartier de la Noé. Ce projet de longue haleine va permettre aux piétons et aux personnes à mobilité réduite de circuler en toute sécurité dès le mois de mai.

« Ce projet a été inscrit dans un contexte national en septembre 2014 lors de la semaine de la mobilité » explique Gilbert Lepoittevin, maire délégué. Toute une réflexion a été engagée sur cette zone très fréquentée, puisque se côtoient plusieurs publics venant du centre médical, des écoles maternelle et élémentaire Jean Zay, de l’Éhpad, du foyer-logement La Noé, des résidences et propriétés aux alentours ainsi que des commerces…

L’objectif premier est avant tout de sécuriser la zone en créant des espaces piétons. Le second, est de ralentir la vitesse de circulation des voitures qui représentent un réel danger pour les riverains. Ainsi, les automobilistes emprunteront de moins en moins le parking de la Noé comme raccourci car la liaison douce traverse le parking et fait office de chicane.

Concrètement, la liaison douce part du foyer-logement de la Noé, traverse le parking et permet aux piétons d’aller jusqu’au tunnel qui mène à l’avenue des prairies grâce à un chemin dédié. Des trottoirs abaissés, la création de trois places de parking au pied du foyer-logement ainsi que la création d’espaces verts viennent compléter ce projet réalisé en concertation avec les résidents.  Monsieur Hubert VIGNET, Maire-Adjoint en charge des espaces verts et des questions sur le développement durable met en lumière le travail de ses collaborateurs « la chargée de mission au développement durable, Lauriane HENRY et Florent LEROUVILLOIS, chargé de mission du développement urbain qui ont réalisé en amont le diagnostic nécessaire à la création de la liaison douce ». Le service Cadre de vie de la Commune nouvelle a pris le relais dès 2016 et a finalisé le projet.

Les travaux ont commencé au mois de mars et aujourd’hui la phase d’aboutissement commence. Les trottoirs sont en place, l’enrobée sera faite courant de semaine prochaine ensuite viendra la plantation d’une haie ainsi que le marquage au sol. Le montant des travaux est de 15 000 € TTC, ce qui correspond à l’achat des matériaux puisque la réaliser s’est faite intégralement en régie municipale.

« D’autres liaisons douces sont en projet » annonce Gilbert Lepoittevin, le plan est déjà fait, elles iront de Collignon en passant par Bagatelle puis par le château des Ravalet jusqu’à la Lande Saint Gabriel. Des contraintes techniques et financières doivent être levées pour mener à bien ce projet dans l’air du temps.

© Ville de Tourlaville
© Ville de Tourlaville
© Ville de Tourlaville
© Ville de Tourlaville