De la salle Ferdinand Buisson à l'Espace culturel Buisson

Bref retour historique

Après une période creuse, celle qu’on appelle « la salle Buisson » va retrouver sa vocation première : être un lieu de spectacle convivial et un outil adapté pour les pratiques culturelles.

 

C’est en mars 1937 que démarrent les travaux de la salle Ferdinand Buisson et il faudra attendre le 19 février 1939 pour l’inauguration. À l’époque, c’est le patronage des écoles laïques de Tourlaville Mielles (PLTM) qui, depuis 1904, propose aux Tourlavillais activités manuelles, culturelles et une programmation de spectacles. L’association, alors une des plus importante de Tourlaville, devient la principale occupante des lieux. Les différents ateliers font le plein et le bilan de l’année 1964 parle de lui-même. L’école de musique compte un chef d’orchestre, deux professeurs et une quarantaine d’exécutants pour la fanfare. Les cours de dessin dispensés par quatre professeurs, sont suivis par une soixantaine d’élèves. L’atelier couture accueille cent-cinquante fillettes, encadrées par une vingtaine de personnes et le patronage du jeudi distrait plusieurs centaines d’enfants.  La troupe du PLTM se produit régulièrement sur la scène de Buisson et propose un après-midi spectacle qui fait salle comble à chaque représentation. Le lieu mériatit bien que l'on perpétue sa vocation de pôle culturel.

 

Novembre 2006 :  l’Espace culturel Buisson rénové redonne au lieu les moyens d'une vocation culturelle actualisée.

Qui était Ferdinand Buisson ?

 

Buisson Ferdinand : (1841-1932)

Principal collaborateur de Jules Ferry. Député- fondateur de l'école Laïque, Président de la Ligue des droits de l'homme et prix Nobel de la paix en 1927.

Le plus âgé lauréat des Prix Nobel de la paix (86 ans), il distribue cette récompense à ses "fils adoptifs", les instituteurs de France, afin qu'ils puissent travailler au rapprochement des peuples par l'éducation  des enfants.