L'AMAC

Dans le rythme depuis un bail

Créée en 1997, employant une vingtaine d’enseignants, accueillant plus de six cents personnes qui découvrent et pratiquent la musique, l’Amac est l’un des moteurs de l’Espace Culturel Buisson.

 


Tous les musiciens le savent, qu’ils soient débutants ou chevronnés, l’Amac est une structure incontournable et unique dans l’agglomération cherbourgeoise. 
Parce qu’on y apprend la musique, bien entendu, mais aussi et surtout parce que cette école n’est pas comme les autres. « Dès l’âge de huit ans, les enfants sont accueillis et dès leur arrivée à l’école, ils apprennent à jouer d’un instrument. Pas question de les asphyxier dès le départ avec des heures et des heures de solfège. Chez nous, on apprend la musique comme un enfant découvre la langue française en arrivant à l’école. Il est important de savoir écrire quelques mots avant de découvrir les règles de la grammaire » résume Philippe Dufour qui revendique haut et fort sa conception de l’enseignement.

 « Nous ne sommes pas une école à fabriquer des virtuoses. Chez nous, les gens doivent prendre plaisir. Ici, ils jouent du rock, du reggae, du jazz, de la variété. Selon leurs goûts. Nous sommes tournés vers le loisir. À l’Amac, par exemple, on ne passe jamais d’examen. Nos élèves sont là pour apprendre mais aussi pour se faire plaisir » poursuit le directeur qui accueille chaque année de nouveaux élèves de tous âges. « On peut découvrir la basse ou la guitare électrique à huit ans comme à soixante-dix ans. Le plaisir est le même. Seule la progression diffère selon l’âge. »

L’Amac compte aujourd’hui plus de six cents adhérents. Elle est présente dans une dizaine de communes où ses enseignants donnent des cours mais c’est à Tourlaville qu’elle a élu résidence. « Nous accueillons chaque semaine à l’Espace Culturel Buisson plus de trois cents personnes. Chaque enseignant ne prend que deux élèves d’un même niveau en même temps. »
Actuellement, l’école propose des cours de guitare, de basse, de batterie, de piano, de violon, de chant, de trompette. Sans oublier la découverte musicale proposée aux jeunes enfants (à partir de six ans).
« C’est la guitare qui a incontestablement les faveurs de nos adhérents. Nous accueillons autant de garçons que de filles. Les adolescents sont majoritaires. Ce qu’ils acquièrent à l’école leur permettra par la suite de jouer comme bon leur semble » poursuit Philippe Dufour".


  Contactez le  06 07 05 08 05

 

Site de l'AMAC