UN PETIT CHEMIN PLEIN DE BON SENS

Touche finale du Projet de renouvellement urbain des Flamands (PRU), la requalification de la liaison douce reliant le boulevard et la rue du Huit mai est un véritable trait d’union apprécié des riverains et des promeneurs.

Inaugurée ce lundi 21 décembre en présence de Madame la Députée Geneviève Gosselin-Fleury, M. Jean Morin (Conseil départemental, Manche Habitat) et les divers partenaires de l’opération, l’initiative a été unanimement saluée. Bien au-delà d’un chantier d’aménagement, c’est tout le processus de réflexion avec les élèves de l’école Voltaire, des habitants et leur implication qui a permis l’aboutissement de ce projet.

Un aboutissement cohérent
Touche finale du projet de renouvellement urbain pour le quartier, cet aménagement symbolise aussi la volonté exprimée de repenser les déplacements, dans le quartier comme sur l’ensemble du territoire. Un argument qui n’a pas échappé à M. Jean Morin de Manche Habitat : « J’ai bien noté la manière dont les espaces verts ont été pensés en tenant compte des recommandations liées au développement durable. Vous avez anticipé sur le « 0 phyto » qui s’impose à nous dès l’an prochain. La volonté d’offrir une liaison sécurisée d’un point du quartier à l’autre fait également partie de nos préoccupations. Désormais, pour les routes aménagées par le Conseil départemental, prévoir l’emprise pour une piste cyclable fait partie de notre cahier des charges. »

Un quartier, une histoire
Pour Gilbert Lepoittevin, l’aspect concertation avec les habitants a également permis de tisser un lien avec l’histoire du quartier : « Le point accueil des Flamands où nous sommes, accueille nombre de témoignages photographiques apportés par les gens du quartier. C’est un secteur ancien, mais en pleine mutation. Je trouve d’ailleurs, que le retour des étentes à linge, leur maintien plutôt, symbolise bien l’esprit de ce quartier entre histoire et avenir. Et qui sait ? demain il pourrait bien accueillir le terminus du bus à haut niveau de service (BHNS) mais il faudra patienter encore un peu ! »

Un projet exemplaire
Pour la députée Geneviève Gosselin-Fleury, c’est surtout la philosophie générale du projet qui doit être retenue: « Tourlaville, dans ce projet de renouvellement urbain est un exemple. Non seulement pour les réussites que sont les aménagements des abords de l’école Voltaire, du port, le point d’accueil et aujourd’hui la liaison douce, mais aussi pour la façon dont a mûri ce projet. Impliquer les riverains, faire qu’ils s’emparent du projet me semblent la meilleure façon de procéder pour que le résultat soient en adéquation avec les attentes de chacun. Les nombreuses expositions qui ont accompagné les différentes phases des chantiers, attestent de l’investissement fourni par les divers acteurs. C’est un beau projet mené de manière exemplaire. »

Renseignements : Florent Lerouvillois chargé de mission développement urbain 02 33 88 15 17

Concertation : 2013/2014 - aménagements : 2015
 

© Ville de Tourlaville
© Ville de Tourlaville
© Ville de Tourlaville
© Ville de Tourlaville
© Ville de Tourlaville
© Ville de Tourlaville
© Ville de Tourlaville
© Ville de Tourlaville
© Ville de Tourlaville
© Ville de Tourlaville